La biomasse, une énergie d'avenir.

La biomasse regroupe l'ensemble des matières organiques d'origine végétale ou animale pouvant devenir source d'énergie par combustion (bois-énergie, etc.), méthanisation (biogaz) ou transformations chimiques (biocarburants).

Premier opérateur français de centrales fonctionnant au bois-énergie avec une capacité de valorisation de biomasse de près de 2 millions de t/an, Dalkia offre la garantie d’une exploitation raisonnée des ressources sur ses 549 installations biomasse.

En 2017, la biomasse représentait 40,30 % des énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) utilisées par Dalkia et 15 % de son mix énergétique total. Par ses activités dans la biomasse, Dalkia a contribué à créer en 2017 environ 2 000 emplois en France.

Atouts Environnementaux

Afin de respecter et de préserver notre environnement, le réseau des Hauts de Garonne produit de la chaleur via des énergies renouvelables dans le but de réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre.

- Le bois-énergie émet peu de CO2 : 20 fois moins d’émission par rapport au fuel et 10 fois moins par rapport au gaz (source ADEME)
- Il participe à la gestion du patrimoine naturel et à l’entretien des espaces verts
- Il contribue à l’adaptation des forêts au changement climatique
- Il valorise les bois de recyclage en s’inscrivant dans une logique d’économie circulaire

Atouts sociaux

Pour l’ensemble de la filière biomasse, atteindre ces objectifs conduirait à la création de 50 000 emplois directs et indirects. De même, tripler l’étendue des réseaux de chaleur vertueux permettrait la création de 20 000 à 25 000 emplois /an d’ici 2020 (source CGDD - avril 2011).

- Exploitation forestière, transformation, livraison, exploitation et maintenance des installations, le bois-énergie est un facteur de développement des territoires qui permet la création d’emploi non délocalisables. Pour une même quantité d’énergie consommée, le bois énergie crée 2 à 4 fois plus d’emplois que le fioul ou le gaz

- Il valorise les ressources du territoire en maîtrisant la facture énergétique

- Il constitue un moyen supplémentaire de lutte contre la précarité énergétique

- Il représente un vecteur de mobilisation des utilisateurs finaux sur les questions d'efficacité énergétiques

Ainsi, chauffer 200 familles à partir de bois-énergie permet de créer 1 emploi sur l’ensemble de la filière, tout en valorisant 1 000 tonnes de bois issues des filières locales (source : Ademe).

Atouts économiques

La mobilisation du bois-énergie et sa valorisation en chaufferie collective ou industrielle stimule l’économie locale. Elle participe au développement de filières inscrites dans un tissu économique de proximité et à la création de débouchés complémentaires. Dans une logique d’économie circulaire et de rentabilisation des filières locales, la valorisation de ces produits augmente ainsi la création d’emplois locaux (exploitation des bois, broyage, transport) et favorise l'idépendance énergétique par la valorisation de ressources locales se substituant à des énergies conventionnelles importées.

- Le bois-énergie diminue la dépendance énergétique, en se substituant aux énergies conventionnelles importées

- Il mobilise et développe des filières inscrites dans un tissu économique de proximité

- Il favorise la création de débouchés complémentaires pour les bois de faible valeur et les connexes de scierie

La certification PEFC

Le Programme Européen des Forêts Certifiées promeut la gestion durable des forêts : elle assure le respect des pratiques de gestion durables par les acteurs exploitant la ressource, ainsi que la mise en place d’une chaîne de contrôle chez Bois Energie France assurant la traçabilité des flux.

Filiale du groupe Dalkia, Bois Energie France sécurise l'approvisionnement des chaufferies valorisant le bois-énergie. 

En 2017, près de 460 sites sont approvisionnés par Bois Energie France, soit l'équivalent de 350 000 tonnes de pétroles évitées